Contact
Accueil > 09-Financement de cohortes Très Grandes Infrastructures de Recherche (2009)

09-Financement de cohortes Très Grandes Infrastructures de Recherche (2009)

 

Dans le cadre du Projet français de coordination pour les plateformes de recherche et Développement des grandes cohortes biomédicales (PREDECOB) de la feuille de route des « Très Grandes Infrastructures de Recherche », La Cellule de Coordination Nationale des Cohortes créée en septembre 2008 à l’initiative du ministère de la recherche et du ministère de la santé a souhaité soutenir un très petit nombre de programmes de recherche d’envergure, reposant sur la constitution de cohortes. Il devait s’agir d’infrastructures de niveau national, ayant vocation à s’insérer dans un réseau d’infrastructures internationales plus importantes et/ou plus complexes.

« Une Très Grande Infrastructure de Recherche (TGIR) est un outil établi en vue de mener une recherche propre d’importance et pouvant assurer une mission de service pour une ou plusieurs communautés scientifiques de grande taille. Son coût de construction et d’exploitation est tel qu’il justifie un processus de décision et de financement concertés au niveau national, et éventuellement européen ou international, et une programmation pluri-annuelle. Sa gouvernance est centralisée et ses orientations et son évaluation sont assurées par un comité scientifique de haut niveau. Son accès est ouvert à tous sur la base de l’excellence scientifique ».

La procédure de sélection a été la suivante : parmi les trente-neuf candidatures reçues sous forme de lettres d’intention, huit projets ont été sélectionnés pour être auditionnés.

A l’issue de ces auditions, le Conseil Scientifique a demandé des dossiers complets pour six projets :
– Constances (responsable Marie Zins, Inserm U687)
– Copanflu (responsable Fabrice Carrat, Inserm U707)
– E3N (responsable Françoise Clavel, Université Paris Sud, EA4045)
– Elfe (responsable Henri Leridon, INED)
– Epipage2 (responsable Pierre-Yves Ancel, U953)
– Nutrinet (responsable Serge Hercberg, Inserm U557)

Après délibération du Conseil Scientifique et du Comité de Pilotage de la Cellule de Coordination Nationale des Cohortes, il a été décidé de financer ces six projets, après prise en compte des propositions du Conseil scientifique.

Le budget mobilisable devrait s’élever à 19 500 000 € pour les trois ans, sous réserve de l’inscription des crédits en loi des finances.
Les contributeurs pour ce programme sont :
– Le ministère délégué à la recherche
– Le ministère en charge de la santé
– L’Inserm
– La CNSA
– L’INCa, l’ARC et la Ligue contre le cancer

Ces recherches sont accompagnées, dans leur suivi, par la Cellule de Coordination Nationale des Cohortes, en ce qui concerne éventuellement la gouvernance du programme, les aspects éthiques et réglementaires, la mise en relation avec des équipes appropriées pour le traitement des données et l’appariement avec les grandes bases de données médico-administratives, le traitement des échantillons biologiques associés et le plan de financement.

Le texte de l’appel à projets est disponible ci-dessous, ainsi que le tableau descriptif des six projets soutenus.