Handicap CONTEXTE

 

L’appel à projets de recherche, le handicap nouvel enjeu de santé publique lancé en 2007 :

 

La Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA), la Mission Recherche de la Direction de la recherche des études et évaluation et statistiques (Mire-Drees), l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm), la Haute Autorité de santé (HAS) et la Fondation Médéric Alzheimer, se sont associés au sein de l’Institut de Recherche en Santé Publique (IReSP) pour lancer un appel à projets de recherche en 2007 sur le handicap, « nouvel enjeu de santé publique ». Il s’inscrivait dans une dynamique de structuration à moyen terme du champ de recherche dans le domaine du handicap. Il entendait privilégier les approches transversales plutôt que les recherches conduites sur des déficiences spécifiques, mais toutefois certains domaines et questions jusque-là peu traités (comme le handicap psychique et les déficits cognitifs ainsi que les questions de la prévention et de l’accessibilité ?) devaient bénéficier d’une attention particulière, de même que les projets s’intéressant aux jeunes enfants ou aux personnes handicapées âgées avançant en âge. Les projets construits autour de confrontations conceptuelles, de collaborations interdisciplinaires (impliquant en particulier les sciences humaines et sociales) et de comparaisons internationales étaient attendus : il pouvait s’agir de projets de recherche aboutis, de contrats de définition destinés à élaborer un projet de recherche, voire d’organisation de séminaires méthodologiques visant à la constitution de réseaux de recherche internationaux autour d’un objet de recherche commun.

 

Cet appel à projets privilégiait le développement de recherches sur certaines questions autour des limitations d’activités et des restrictions de participation. Il englobait la notion de handicap au sens large avec les problématiques liées à la dépendance ou à la perte d’autonomie des personnes âgées.

De façon plus ciblée, les sujets portant sur les thématiques suivantes étaient particulièrement étudiés et privilégiés : l’objectivation des situations de handicap – l’expérience subjective du handicap : la qualité de vie et ses déterminants – l’évaluation des prises en charge et des politiques publiques – les analyses sur les acteurs professionnels et non professionnels qui interviennent dans ce domaine et leur relation – les aspects socio-économiques du handicap – l’intégration des personnes handicapées dans tous les aspects de la vie sociale ordinaire, en termes de citoyenneté politique, de citoyenneté sociale et de droits civils.

 

La poursuite du soutien à l’innovation à travers le lancement d’appels à projets

 

Dans le domaine du soutien à l’innovation, afin de donner un plus grand effet de levier à leurs actions, la CNSA et la Drees ont privilégié le système des appels à projets qui permettait de susciter de nombreux projets sur le territoire. Une première convention de partenariat scientifique pour le développement de la recherche sur le handicap et la perte d’autonomie, entre la CNSA, la Drees et l’Inserm a donc vu le jour en juillet 2011.  Celle-ci prévoyait la mise en place d’un appel à projet permanent de recherche sur le handicap et la perte d’autonomie (3 Sessions), des appels à projets de recherche communs sur des thèmes spécifiques (3 sessions thématisées) et le soutien à des projets individuels de faible montant. Les 3 sessions des AAP thématisés s’intéressent au handicap psychique, aux personnes âgées avançant en âge ou encore à l’accompagnement des personnes handicapées dans les structures médico-sociales. Une seconde convention de partenariat a été signée entre la CNSA, la Drees et l’Inserm en décembre 2012 et prévoyait la poursuite du programme handicap par le lancement annuel de 2 autres sessions d’AAP. Une troisième convention entre l’Inserm et la CNSA prévoit le lancement deux autres sessions. D’autres AAP sont venus s’ajouter à ces derniers pour couvrir le champ des handicaps rares et de l’autisme

 

Pour en savoir plus sur les appels à projets du Programme handicap et perte d’autonomie