Papillomavirus humains – Les actions menées dans le cadre du Plan Cancer 2014-2019

 

Les actions menées dans le cadre du Plan Cancer 2014-2019

 

Le Plan Cancer 2014-2019, porté par le ministère des Affaires Sociales et de la Santé et le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, affirmait la volonté « d’améliorer le taux de couverture de la vaccination par le vaccin contre le papillomavirus humain (HPV) ».Pour répondre à cet objectif, mais aussi dans un contexte plus global de révision des politiques vaccinales, l’Institut thématique multiorganisme (ITMO) Santé publique d’Aviesan, en collaboration avec l’ITMO Cancer d’Aviesan et l’Institut pour la recherche en santé publique (IReSP), a été chargé de la coordination de l’action 1.2.5prévoyant de “promouvoir les études en sciences humaines et sociales ainsi qu’en épidémiologie descriptive sur l’acceptabilité de la vaccination en milieu scolaire” afin de mieux appréhender les problématiques liées à la vaccination anti-HPV en France.

 

Pour cela, différentes actions, détaillées ci-dessous, ont été menées par l’ITMO Santé Publique d’Aviesan et l’IReSP.

  1. 1. Etat des lieux
  2. 2. Appel à projets
  3. 3. Séminaire sur la vaccination
  4. 4. Appel à manifestation d’intérêt

 

1 – Etat des lieux

 

En 2017, un état des lieux des connaissances et des actions d’amélioration de la couverture vaccinale a permis de mettre en évidence le besoin de développer et de structurer la recherche sur la vaccination contre les papillomavirus en France. Le rapport est disponible ci-dessous :

 

 

2 – Appel à projets

 

Dans le même temps, un axe consacré à cette thématique a été inclus dans l’appel à projets général 2017 de l’IReSP – volet prévention.

Le projet ” Comprendre l’Hésitation vaccinale anti-HPV (COHEVA)”a été retenu pour financement, coordonné par Valérie Seror. L’objectif du projet est de mieux comprendre les attitudes et comportements à l’égard du vaccin anti-HPV. Le projet est en cours de finalisation.

 

 

3 – Séminaire sur la vaccination

 

Une journée de séminaire a eu lieu le 15 juin 2018.

Ce séminaire a été l’occasion d’échanger avec les différents acteurs (de terrain, de la recherche, des pouvoirs publics) sur l’identification des leviers actionnables pour étendre la couverture vaccinale contre les papillomavirus, en s’appuyant sur les professionnels de santé, les parents, les jeunes et les structures de santé. Cela a permis de poser les bases d’une co-construction de projet de recherche interventionnelle en santé des populations, visant à améliorer la couverture vaccinale anti-HPV.

 


 

 

 

4 – Appel à manifestation d’intérêt

 

Suite au séminaire du 15 juin, un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) a été diffusé en juillet 2018 et a marqué le lancement d’un programme de construction d’un projet de recherche visant à améliorer l’acceptabilité de la vaccination contre les papillomavirus chez les jeunes filles en âge scolaire (initialement seules les filles étaient ciblées puisque la vaccination n’était pas encore étendue aux garçons).

Un Comité Scientifique d’Evaluation (CSE) composé d’experts internationaux a été constitué et a permis de sélectionner plusieurs équipes de recherche françaises spécialisées en sciences humaines et sociales, en épidémiologie / santé publique / biostatistiques ainsi qu’en médecine générale. Ces équipes ont ensuite eu la charge d’élaborer un projet de recherche interventionnelle en santé des populations.

 

Composition du Comité Scientifique d’Evaluation (CSE)

  • Antoine Bénard, CHU Bordeaux / Bordeaux Population Health Centre U1219, France
  • Bolette Søborg, DanishHealthAuthority / Division of Evidence, Education and Emergency Services, Danemark
  • Maryse Guay, Université de Sherbrooke /Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre, Canada
  • Roger Salamon, Université de Bordeaux, France
  • Valery Ridde, Institut de recherche pour le développement (IRD), France
  • Virginie Masserey, Office fédéral de la santé publique, Suisse

 

Le projet de recherche interventionnelle en santé des populations, né de la collaboration entre les différentes équipes sélectionnées, est intitulé « Identification, co-construction et évaluation d’une intervention multi-composantes visant à améliorer l’acceptabilité de la vaccination contre le PapillomaVirus Humain (HPV) en France » (Acronyme : PrevHPV). Il a été soumis au CSE en février 2019, avant de faire l’objet d’un financement dans le cadre du Plan Cancer 2014-2019.